LEXIQUE STAGES
RUMBA
                                                                                                               
             
La rumba naît dans les patios des solares et les docks du port à La Havane (yambù et guaguanco) et à Matanzas (columbia) au cours des années 1800 dans les milieux afro-cubains. C'est une musique faite de chants et de percussions.  Si la rumba reste aussi vivace à Cuba, c’est que n’importe quel prétexte suffit à improviser un chant et qu’il n’est même pas besoin de tambours pour lancer la fête. N’importe quel objet domestique peut faire l’affaire : une table, un tiroir, un tabouret à siège de cuir, des cuillères frappant une bouteille…
Les trois styles principaux sont le Yambù, le Guaguanco et la Columbia qui ne sont en fait que deux : la danse en solo (Columbia), et la danse à deux, qui du Yambù originel s'est transformée en ce style le plus connu de la Rumba, cette lutte des sexes au tempo accéléré, le Guaguanco.
Dans la Columbia, normalement réservée aux hommes, le quinto, tambour au son aigu, marque les pas du danseur.  Souvent, le  joueur de quinto et le danseur  rentrent dans une compétition, où l’un s’efforce de surprendre l’autre. 
Le Yambú est la danse la plus lente et la moins énergique des trois styles de rumba. C’est aussi la moins dansée aujourd'hui. Elle mime les mouvements d'un couple de personnes âgées. Ils sont plus doux et sensuels que sexuels. Plus le tempo est lent, plus grande sera la tension rythmique.
A l'inverse du Yambù, le Guaguanco est rapide, énergique et réservé à des couples jeunes et « virils ». A connotation sexuelle, le guaguancó est centré autour du mouvement appelé vacunao, geste symbolique de l'homme vers le sexe de la femme, que ce soit avec le pied, la main ou à l’aide d’un mouchoir. La danseuse, toujours sur ses gardes, doit réagir aussi rapidement que possible en se "protégeant" avec style. Dans ce jeu, le couple montre sa virtuosité de danseur.

Danses YORUBA 

Directement issues des rituels de santerìa, les danses Yoruba sont les danses d'orichas (dieux) interprétées avec les symbolismes et les énergies qui sont propres à chaque orichaLes tambours utilisés sont des tambours sacrés, appelés tambours bata. A chaque oricha est consacré un ensemble de rythmes ou "toques" et de chants le plus souvent combinés en suite, et à chaque toque correspond des pas précis. Chaque oricha ayant une symbolique propre, on retrouvera dans la danse cette même symbolique que ce soit dans les pas ou le jeu théâtral. De la même façon qu'avec la Rumba, les pas des danses Yoruba viendront pimenter votre style en Salsa !                      

Danses CONGO (Palo/Makuta/Yuka)

Issues du folklore CONGO, ces danses reflètent les traditions culturelles et religieuses apportés par les esclaves en provenance plus spécifiquement du Congo et d'Angola. Danses énergiques, elles vous permettront de travailler coordination et expression corporelle qui amélioreront votre style en salsa .

VODU

En parallèle des rituels et religions Yoruba et Congo, le Vaudou est une religion originaire d'Afrique de l'Ouest qui a été introduite à Cuba par des saisonniers haïtiens travaillant dans les champs de canne à sucre. Laisser votre corps s'exprimer et rentrer en transe sur des rythmes envoûtants !

SALSA con AFRO : Au delà de la danse en elle-même, les techniques et le style de la Rumba et des danses afro-cubaines vous permettront de colorer votre salsa et de profiter des moments plus calmes de la musique (intros, breaks) pour ajouter du style. 

SON CUBANO                                                                                                             

 Le Son cubain est une danse populaire à l'origine de toutes les salsa. Il demande style, sobriété, écoute et interprétation. C'est une danse en couple de caractère de laquelle se dégage calme, élégance et douceur. Le style de musique a été mis à l'honneur avec le film de Buena Vista Social Club et les grands interprètes : Compay Segundo, Eliades Ochoa, etc..

REGGAETON

Le reggaeton est un genre musical né au début des années 1990. Ce genre musical, extrêmement présent en Amérique Latine, dérive du Reggae, Ragga et de la Soca avec des influences de hip-hop et des rythmes caraïbéens. La danse du même nom est sexy et passionnée ; elle est très en vogue dans les boites de nuit latinos du monde entiers et surtout à Cuba.

TIMBATON

Salsa en ligne où on incorpore des pas de rumba, hip hop, orishas, reggaeton...avec un leader que les danseurs suivent dans ses mouvements.